English    
             
 
Accueil
     
Garantie
     
Sélecteur de pneus
 
Localisateur de détaillants
 
Enregistrez vos pneus



       Bon à savoir  >   Service et entretien des pneus
     Service et entretien des pneus
 
   
 


Gonflage adéquat des pneus

La pression de gonflage des pneus de votre véhicule est très importante pour vous assurer une conduite en toute sécurité et un véhicule éconergétique. La clé d’une bonne pression des pneus est de connaître la bonne pression pour votre véhicule. La plaque du véhicule est le meilleur endroit où trouver l’information sur cette pression de gonflage. Dans la plupart des véhicules, le manuel du propriétaire vous indiquera où se trouve la plaque de renseignements du véhicule. Souvenez-vous que la pression de l’air dans vos pneus est affectée par la température, les conditions de la route et la vitesse de conduite. Les pneus sont perméables et peuvent perdre jusqu’à 2 lb/po2 par mois. Les pneus perdent plus d’air par temps chaud puisque les pores du matériau du pneu se dilatent. Afin de préserver les bons niveaux de gonflage, mesurez la pression d’air des pneus de votre véhicule au moins une fois par mois.

Avantages :

Sécurité : Les pneus de votre véhicule sont conçus pour fonctionner en toute sécurité, en tout temps. Mais pour bien faire leur travail, les pneus doivent être entretenus régulièrement. Des pneus sousgonflés ou surgonflés peuvent causer des problèmes de maniabilité. Il se peut que vos pneus ne puissent pas accélérer, freiner ou être dirigés adéquatement. D’autres dispositifs de sécurité tels que les systèmes de freinage antiblocage (ABS), les systèmes d’antipatinage à l’accélération (TCS) et les systèmes de contrôle de la stabilité ne fonctionneront peut-être pas adéquatement lorsque les pneus ne sont pas bien gonflés.

Consommation de carburant : Des pneus bien gonflés aideront au fonctionnement plus efficace de votre véhicule. Lorsque les pneus sont entretenus adéquatement, le conducteur canadien moyen pourrait épargner l’équivalent d’une valeur de deux semaines de carburant par année.

Environnement : Chaque litre de carburant qu’un véhicule consomme produit 2,4 kg de dioxyde de carbone, un gaz à effet de serre qui contribue aux changements climatiques, qui sont relâchés dans l’environnement. Le gonflage adéquat des pneus aide à augmenter l’efficacité du carburant et, de ce fait, réduit les émissions de gaz à effet de serre. Chaque année au Canada, 1,5 million de tonnes de dioxyde de carbone sont relâchées inutilement dans l’environnement à cause des mauvaises pratiques d’entretien des pneus. L’élimination de vieux pneus peut également avoir un impact sur l’environnement. Les Canadiens éliminent 28 millions de pneus usés chaque année, dont un grand nombre finissent dans des sites d’enfouissement ou des centres de recyclage. Tout effort pour réduire le nombre de pneus usés entraînerait la réduction de la quantité d’essence et d’autres types d’énergie requise pour les transporter, les éliminer ou les recycler. En entretenant mieux nos pneus, nous pourrions empêcher des émissions de dioxyde de carbone (CO2) et d’autres polluants de pénétrer dans l’atmosphère.

Économies d’argent : L’entretien adéquat des pneus aide au fonctionnement efficace de votre véhicule et prolonge le cycle de vie de ses pneus. Grâce à l’entretien adéquat, le conducteur canadien moyen pourrait épargner une valeur équivalente à deux semaines de carburant gratuit chaque année. De plus, étant donné que les pneus dureront plus longtemps, vous pourriez épargner un ou deux ensembles de pneus au cours du cycle de vie de votre véhicule.


Usure de la bande de roulement

Le gonflage adéquat des pneus et le type de surface de la route sur lequel vous conduisez le plus affecteront le cycle de vie de vos pneus.

Une pression adéquate des pneus est essentielle à la conduite sans danger et à l’efficacité du carburant, mais un grand nombre de véhicules de tourisme et de camionnettes fonctionnent avec des pneus sousgonflés ou surgonflés. Quatre-vingt-quinze pour cent (95 %) du poids d’un véhicule sont soutenus par la pression d’air des pneus, alors que le pneu n’en soutient que 5 %, ce qui fait du gonflage un élément critique de la capacité de performance d’un pneu. Le gonflage des pneus a également un impact important sur la durée de la sculpture. Il ne suffit pas de se fier à une inspection visuelle pour mesurer précisément la pression d’un pneu. Les pneus peuvent être considérablement sousgonflés ou surgonflés, et vous ne pourrez pourtant pas vous en apercevoir tout simplement en les regardant. La seule façon précise de savoir si vos pneus doivent être gonflés consiste à mesurer leur pression avec un manomètre fiable. Vous trouverez des manomètres dans la plupart les magasins de pièces et accessoires d’automobile ou dans des quincailleries.

La conduite sur de mauvaises routes ou sur des routes non revêtues peut réduire de moitié le cycle de vie de vos pneus. L’augmentation de la vitesse aussi réduit rapidement le cycle de vie de la sculpture qui se détériore environ 35 pour cent plus vite à 110 km/h qu’à 80 km/h. L’usure prématurée des pneus peut être causée également par de nombreuses conditions mécaniques dans votre véhicule. Des pièces usées de la direction ou de la suspension usées, le désalignement ou un mauvais montage peuvent tous contribuer à l’usure prématurée des pneus.


Réparation des pneus

Au cours de sa vie, un pneu peut être utilisé dans plusieurs différentes conditions et peut être endommagé de plusieurs façons. Le dommage peut être le résultat d’une perforation, d’un choc, d’une coupure, etc. Un dommage au pneu peut diminuer son intégrité structurale et se manifester par :

• une perte d’air menant à des conditions de services sousgonflées qui mènent à leur tour à des dommages structurels internes;
• un dommage direct des composantes du pneu telles que le caoutchouc et aux plis;
• l’exposition de matériaux internes à l’environnement extérieur et la dégradation qui s’ensuit;
• l’exposition de matériaux internes à l’air sous pression (pressurisation inter carcasse).

Pour ces raisons, les pneus doivent être inspectés régulièrement par le consommateur. Une inspection des pneus devrait aussi avoir lieu durant l’entretien régulier du véhicule. Si on soupçonne que les pneus peuvent avoir été endommagés ou si des dommages sont découverts, on doit consulter un spécialiste des pneus immédiatement.

Un consommateur ne doit pas réparer un pneu endommagé. Seule une personne compétente, suite à une inspection détaillée du pneu en question, peut décider si un pneu peut être réparé ou enlevé de la route. Cette évaluation doit tenir compte de l’historique du pneu, incluant la pression de gonflage, la charge, les conditions d’opération, etc. Si la personne compétente décide de réparer le pneu, il est important que cette dernière suive attentivement les normes de réparation et d’inspection établies par l’industrie du pneu. General Tire n’accepte aucune responsabilité quant aux décisions du spécialiste, ni pour le pneu réparé. General Tire désire préciser qu’un pneu réparé n’est plus admissible à la garantie du fabricant.

Haut de la page.


 


Utilisation d’azote dans les pneus

L’azote est un gaz inerte (non inflammable) – en fait, il est tout simplement de l’air sec dont on a retiré l’oxygène. Par exemple, l’air ambiant contient environ 78 % d’azote. Étant donné le caractère inerte de l’azote, on l’utilise souvent dans des applications d’utilisation des pneus hautement spécialisés ou dans des environnements exigeants. Ces applications comprennent habituellement l’utilisation pour des aéronefs, pour l’exploitation minière et commerciale. On utilise aussi l’azote dans le domaine de la course automobile professionnelle où les véhicules atteignent à des vitesses extrêmes. Il s’entend que l’azote sec est utilisé à cet effet pour aider à réduire les variations de pression lorsque même une petite différence dans la pression peut affecter la maniabilité d’un véhicule aux limites extrêmes de sa performance.

Quant aux applications d’utilisation quotidienne des pneus de consommateur, il n’est pas nécessaire d’utiliser de l’azote pour le gonflage des pneus. Cependant, le gonflage à l’azote ne nuit pas aux pneus et pourrait même aider légèrement à réduire les pertes de pression du gonflage causées par la perméation. Par contre, l’azote n’empêchera pas la diminution du gonflage de pneu causée par une crevaison, les fuites dans l’interface (talon) du pneu et de la jante, les fuites de la valve ou l’endommagement de la jante, les fuites de la roue et autres fuites mécaniques. Dans ces cas aussi, l’utilisation de l’azote à elle seule ne remplacera pas l’importance de la vérification régulière de la pression du gonflage de pneu. Si la pression du gonflage est moindre que la pression spécifiée sur la plaque du véhicule, il faut regonfler le pneu – avec de l’air ou de l’azote – jusqu’à la pression de gonflage appropriée. N’utilisez pas de pneus sousgonflés ou surchargés.

Que les pneus soient gonflés à l’air ou à l’azote, le maintien régulier de la pression de gonflage de pneu demeure critique et nécessaire. L’utilisation de l’azote à lui seul ne peut remplacer le maintien régulier de la pression de gonflage de pneu.


Rodage des nouveaux pneus

On doit faire rouler les nouveaux pneus quelques centaines de kilomètres sur des routes sèches pour les débarrasser de la chape des agents de démoulage et des antioxydants appliqués pendant leur production. Ce n’est que lorsque la sculpture est légèrement rugueuse que le pneu fera sentir sa véritable puissance de traction.

De plus, l’accélération et l’écrasement des freins peuvent causer un glissement du pneu ou de la jante au cours des premiers cent kilomètres d’utilisation. Cela est dû au lubrifiant utilisé pour monter les pneus qui a tendance au début à réduire l’adhérence de ces deux pièces.

Vous êtes donc bien avertis d’utiliser avec soin les nouveaux pneus. Et n’oubliez pas que les pneus d’hiver fraîchement sortis de l’usine ont besoin d’un peu plus de temps pour atteindre leur plein rendement d’hiver.


Pneus surdimensionnés

Le surdimensionnement est une option qui permet aux propriétaires de véhicule de personnaliser leur véhicule en y installant des pneus dont le rapport d’aspect est inférieur à la largeur et au diamètre de la jante. Voici des aspects importants connexes qui doivent être pris en considération dans toute application de surdimensionnement :

1. Capacité de la charge – doit être égale ou plus élevée que la configuration du pneu d’équipement d’origine.
2. Pression de gonflage – ne jamais utiliser une pression de gonflage de pneu inférieure aux recommandations du fabricant de l’équipement d’origine. Il faut maintenir la relation entre la pression des pneus de l’essieu avant et arrière. Voyez ci-dessous des renseignements plus détaillés, par exemple si vous remplacez des pneus de charge standard par des pneus de capacité de charge supplémentaire (renforcés).
3. Code de vitesse – elle doit être égale ou supérieure à la configuration du pneu de l’équipement d’origine.
4. Circonférence de roulement – il faut maintenir autant que possible la circonférence de roulement de l’équipement d’origine.
5. Combinaison jante et pneu – n’utiliser que des combinaisons des dimensions de pneus et de largeurs de jantes approuvées par l’industrie.
6. Espace entre la carcasse et le châssis – s’assurer qu’il y a suffisamment d’espace entre la carcasse et le châssis dans toutes les conditions d’utilisation.


Difficultés potentielles des pneus

• Les bordures de trottoirs peuvent causer de grands problèmes à vos pneus. Approchez les bordures avec soin; si vous roulez sur une bordure trop rapidement ou sous un mauvais angle, le pneu pourrait se fissurer.
• Évitez autant que possible les nids-de-poule et les débris sur la route.
• Évitez d’arrêter et de démarrer rapidement.
• Assurez-vous de vérifier la charge maximale dans votre manuel du propriétaire. La surcharge de votre véhicule peut raccourcir la durée de vos pneus.


Utilisation et revente de pneus usés

Il y a des risques associés à l’achat de pneus usés dont l’historique de service est incertain ou inconnu. Cela s’applique aux pneus usés qu’on achète comme remplacement et à ceux qui se trouvent déjà sur un véhicule d’occasion. Les pneus usés pourraient avoir été exposés à une mauvaise utilisation et avoir des dommages pouvant mener à une incapacité du pneu.

Tous les dommages ou conditions pouvant mener à une incapacité du pneu ne sont pas faciles à détecter. Par exemple, de mauvaises réparations ou du dommage au revêtement intérieur du pneu ne peuvent se voir qu’en inspectant l’intérieur du pneu, en démontant la roue. Un professionnel de l’entretien des pneus qualifié devrait inspecter la condition interne et externe d’un pneu usé avant son utilisation. Quand on achète un véhicule d’occasion et que l’historique des pneus est inconnu, on recommande qu’un professionnel de l’entretien inspecte les pneus, y compris le démontage pour une inspection interne.

 
© Continental Tire Canada, Inc. 2017 I Coordonnées I Aspects légaux I Contactez-nous
* Site en anglais ou en allemand.